Trouvez le meilleur antivol pour votre vélo

Apple AirTag : la bonne idée pour protéger son vélo ?

apple airtag 1
Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Vous avez investi dans un vélo, peut-être même un vélo à assistance électrique (VAE) de grande valeur, et chaque fois que vous le laissez sans surveillance, une petite boule de stress se forme dans votre estomac. Vous n’êtes pas seul. Le vol de vélo est une réalité que beaucoup d’entre nous ont déjà vécue ou craignent de vivre. En France, près de 400 000 vols de vélos sont enregistrés chaque année. 

    Alors, comment pouvez-vous protéger votre précieux moyen de transport et avoir l’esprit tranquille ? Vous avez peut-être entendu parler des AirTags d’Apple, ces petits traceurs qui promettent de vous aider à retrouver vos objets perdus ou volés. Mais sont-ils la solution miracle pour protéger votre vélo ? 

    Qu’est-ce qu’un Apple AirTag ?

    Un AirTag est un petit dispositif de suivi conçu par Apple. À peine plus grand qu’une pièce de monnaie, cet accessoire utilise la technologie Bluetooth pour communiquer sa position à votre iPhone ou iPad via l’application « Localiser ». L’AirTag est conçu pour être attaché à des objets que vous ne voulez pas perdre, comme des clés, des sacs et même des vélos.

    apple airtag 2

    L’une des particularités de l’AirTag réside dans son intégration au vaste réseau « Localiser » d’Apple, qui compte des millions d’appareils dans le monde. Cela signifie que même si votre vélo est éloigné de vous, tant qu’il est à proximité d’un appareil Apple, sa position peut être mise à jour et visible sur votre application « Localiser ».

    L’AirTag est également doté d’une batterie remplaçable qui peut durer jusqu’à un an, et il est résistant à l’eau et à la poussière. Cela en fait un candidat potentiel pour le suivi de votre vélo, surtout si vous êtes déjà dans l’écosystème Apple.

    Comment fonctionne l’AirTag avec un vélo ?

    Si vous avez déjà utilisé un AirTag pour suivre des clés ou un sac, le processus pour suivre un vélo est assez similaire. Voici comment cela fonctionne étape par étape :

    1. Configuration initiale : Ouvrez l’application « Localiser » sur votre iPhone ou iPad et ajoutez votre AirTag en suivant les instructions à l’écran. Vous pouvez même le nommer spécifiquement pour votre vélo, comme « Vélo de ville » ou « VAE ».
    2. Placement de l’AirTag : Trouvez un endroit discret sur votre vélo où placer l’AirTag. Cela pourrait être sous la selle, dans le porte-bidon, ou même à l’intérieur du tube de la selle si cela est possible. L’objectif est de le rendre difficile à trouver pour les voleurs potentiels.
    3. Suivi en temps réel : Une fois l’AirTag en place, vous pouvez suivre la position de votre vélo en temps réel via l’application « Localiser ». Si votre vélo est déplacé, vous recevrez une notification.
    4. Mode Perdu : Si vous constatez que votre vélo a été volé, vous pouvez activer le « Mode Perdu » dans l’application. Cela verrouille votre AirTag et vous avertit dès qu’il est détecté par le réseau « Localiser » d’Apple.
    5. Récupération : Grâce aux informations de localisation, vous pouvez vous diriger vers l’emplacement de votre vélo pour tenter de le récupérer. Il est recommandé de faire cela avec l’aide des autorités.

    L’utilisation d’un AirTag pour suivre votre vélo offre donc une couche de sécurité supplémentaire, surtout utile en cas de vol.

    Quels sont les avantages de l’utilisation de l’AirTag pour la protection du vélo ?

    Une précision redoutable

    L’un des plus grands atouts de l’AirTag réside dans sa précision de localisation. Grâce à la technologie Bluetooth et au vaste réseau « Localiser » d’Apple, vous pouvez obtenir une localisation très précise de votre vélo, ce qui peut être très utile en cas de vol.

    Surtout, vous n’êtes pas dépendant du réseau GPS qui fonctionne uniquement à découvert, donc dehors. Avec un AirTag, vous pouvez localiser votre vélo même dans une cave.

    Le « Mode Perdu » offre une couche de sécurité supplémentaire en vous permettant de suivre de manière plus intensive votre vélo en cas de vol et même de laisser un message pour toute personne qui le trouverait. 

    Une grande discrétion

    De plus, sa petite taille permet une grande discrétion. Vous pouvez facilement cacher l’AirTag dans divers endroits de votre vélo, le rendant ainsi moins susceptible d’être découvert et retiré par un voleur.

    Une autonomie jusqu’à 1 an

    La longévité de la batterie est un autre avantage majeur. Avec une durée de vie pouvant aller jusqu’à un an, pas besoin de rechargements fréquents contrairement à d’autres dispositifs.

    L’écosystème d’Apple

    Si vous êtes déjà un utilisateur de produits Apple, l’intégration de l’AirTag à votre écosystème existant est presque transparente. L’application « Localiser » sur votre iPhone ou iPad vous permettra de suivre votre vélo en temps réel et de recevoir des notifications immédiates en cas de mouvement non autorisé.

    Un très bon rapport qualité-prix

    Le AirTag est proposé à 39 € seul ou à 129 € en pack de 4. Comparé à d’autres dispositifs de suivi GPS sur le marché, le produit d’Apple est relativement abordable. Surtout compte tenu de sa qualité. Le AirTag résiste à l’eau et à la poussière, ce qui le rend idéal pour une utilisation en extérieur, notamment pour votre vélo.

    Quels sont les inconvénients et les limites du traceur d’Apple ?

    Est-ce que l’AirTag est le Saint Graal de la protection du vélo ? Pas si vite. Comme toute médaille a son revers, l’AirTag a aussi ses limites. D’abord, il faut être clair : si vous n’avez pas d’appareil Apple, oubliez. L’AirTag fonctionne avec l’écosystème Apple, donc si vous êtes plutôt Android, ce n’est pas pour vous (Samsung fonctionne toutefois de la même façon avec son SmartTag) Dommage, non ?

    La fonctionnalité anti-stalking

    Ensuite, parlons de l’anti-stalking, cette fonction d’Apple qui empêche le suivi malveillant. En théorie, c’est génial pour la vie privée. Mais pour votre vélo ? Pas tant que ça. Un voleur avec un iPhone pourrait être averti qu’un AirTag non reconnu est à proximité. Autant dire que votre traceur pourrait être découvert plus vite que vous ne le pensez.

    La dépendance au réseau Apple

    Contrairement à un traceur GPS qui communique avec le réseau de satellites, votre AirTag ne sera localisé que si un appareil Apple passe à proximité. En clair, si votre vélo est caché dans un endroit isolé et qu’il n’y a pas d’appareil Apple à proximité, votre AirTag ne pourra pas être localisé. 

    Les coûts cachés pour la fixation

    Et puis, il y a le coût caché. Si l’AirTag en lui-même n’est pas très cher, vous devez l’installer de façon sécurisée et discrète sur votre vélo. Il existe différents supports sont certains assez chers. Il faudra également penser à remplacer les piles au moins tous les ans.

    Où placer l’AirTag sur un vélo ?

    Le choix de l’emplacement de l’AirTag sur votre vélo est une décision stratégique qui peut faire toute la différence en cas de vol. Un AirTag trop visible sera rapidement repéré et retiré, tandis qu’un AirTag trop bien caché pourrait compromettre la qualité du signal de localisation. C’est un équilibre délicat à trouver. Alors, où le placer pour maximiser vos chances de retrouver votre vélo ? Voici les meilleures options.

    Le porte-bidon ou la sonnette, l’option la plus évidente

    Le porte-bidon est une option de plus en plus prisée. Certains fabricants proposent même des porte-bidons spécialement conçus pour accueillir un AirTag. Une solution discrète et efficace. Autre accessoire incontournable du vélo qui peut accueillir un AirTag : la sonnette. Des modèles comme le TrackBell ou AirBell intègrent un compartiment spécialement conçu pour un AirTag. Une solution à la fois pratique et ingénieuse.

    AirBell, la sonnette avec support intégré pour AirTag

    La selle ou la fourche, l’option discrète

    Si vous cherchez à être plus discret, la selle est un très bonne option. Oubliez par contre le tube de selle, car un AirTag a un diamètre de 31,9 mm, ce qui le rend incompatible avec la plupart des tiges de selle. Mais sous la selle, c’est tout à fait possible. Il existe de nombreux kit qui permettent de fixer un AirTag sous la selle.

    Des accessoires comme le bouchon de pivot pour AirTag permettent également de placer le traceur dans la fourche du vélo, le protégeant ainsi de la boue et de l’usure tout en restant discret.

    La roue, le support ultime

    Pour ceux qui cherchent à aller encore plus loin, Muc-Off propose une solution révolutionnaire : intégrer l’AirTag directement dans la roue du vélo. Cette option, viable uniquement pour les pneus tubeless, permet de placer l’AirTag en haut de la valve de gonflage, le protégeant ainsi des chocs.

    Muc-off le support pour AirTag dans la roue du vélo

    Combinez plusieurs dispositifs pour une meilleure sécurité

    Aucun système n’est infaillible quand il s’agit de protéger votre vélo. Les voleurs deviennent de plus en plus ingénieux. La meilleure stratégie ? Combiner plusieurs dispositifs pour rendre votre vélo moins attractif, retarder les voleurs ou faciliter la recherche de votre vélo en cas de vol. 

    Un bon antivol est la première ligne de défense. Optez pour un antivol en U robuste et, si possible, complétez-le avec un antivol à chaîne. Cette combinaison rendra la tâche ardue pour tout voleur qui tenterait de s’emparer de votre vélo.

    Le marquage du vélo est une autre mesure dissuasive efficace. Des systèmes comme Bicycode permettent d’identifier votre vélo de manière unique, facilitant ainsi sa restitution en cas de vol. Comme nous l’avons vu, l’AirTag offre une couche supplémentaire de sécurité. Placé judicieusement, il peut vous aider (ou aider les forces de l’ordre) à localiser votre vélo en cas de vol et à le récupérer. 

    Enfin, n’oublions pas l’importance d’un abri à vélo sécurisé, que ce soit chez vous ou sur votre lieu de travail. Un espace dédié et bien protégé peut faire toute la différence. En combinant ces différentes mesures, vous maximisez vos chances de dissuader les voleurs, de ralentir leur action et, en dernier recours, de retrouver votre vélo volé.

    Vos questions sur l’AirTag

    Comment savoir si on a un AirTag ?

    Si vous possédez un iPhone, iPad ou iPod touch fonctionnant sous iOS 14.5 ou ultérieur, une notification apparaîtra sur votre appareil si un AirTag non apparié est détecté à proximité. Vous pouvez également utiliser l’application « Localiser » pour voir si un AirTag est associé à votre identifiant Apple.

    Comment mettre un AirTag sur vélo ?

    Il existe plusieurs options pour fixer un AirTag sur un vélo. Vous pouvez utiliser un porte-bidon spécialement conçu pour accueillir un AirTag, ou opter pour des solutions plus discrètes comme le placement dans la fourche du vélo grâce à un bouchon de pivot. Certains choisissent même de le placer directement dans la roue du vélo, à condition d’avoir des pneus tubeless.

    Quelle distance pour détecter un AirTag ?

    L’AirTag utilise la technologie Bluetooth pour communiquer avec les appareils Apple à proximité. La portée exacte peut varier en fonction des conditions environnementales, mais elle est généralement d’environ 10 à 30 mètres. Pour une localisation plus précise, l’AirTag peut utiliser le réseau Find My d’Apple, qui comprend des millions d’appareils Apple.

    Où cacher un AirTag sur un vélo ?

    Le choix de l’emplacement est primordial pour maximiser l’efficacité de votre AirTag. Les options les plus discrètes sont dans la fourche du vélo ou dans la roue du vélo.

    Nos lecteurs aiment aussi

    antivol de velo

    Comment bien attacher son vélo pour éviter les vols ?

    Le vol de vélo est un problème récurrent dans les villes et il est essentiel ...
    Voir plus
    sold secure certification

    Sold Secure : la référence en sécurisation des biens

    Sold Secure est un organisme britannique indépendant spécialisé dans l’évaluation et la certification de dispositifs ...
    Voir plus
    jeune femme sur un vélo dans un parc

    Combien de temps pour faire 10 km à vélo ?

    De nombreux cyclistes à travers le monde parcourent 10 km ou plus chaque jour, il ...
    Voir plus
    Retour en haut