Trouvez le meilleur antivol pour votre vélo

Antivols de vélo : Décryptage des matériaux qui les composent

Antivol certifié NF recommandé par la FFMC
Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents

    Dans le monde du vélo, un bon antivol est votre meilleur allié. Mais quels sont les secrets de leur robustesse ? Plongez dans l’univers des antivols de vélo et explorez les matériaux qui les composent. Acier trempé, titane, boron… chaque matériau a ses spécificités. Découvrez-les pour faire le choix le plus éclairé et assurer la meilleure protection à votre deux-roues. C’est parti pour un tour d’horizon complet et passionnant !

    Zoom sur les matériaux des antivols de vélo

    L’acier, le matériau de base

    L’acier, un alliage de fer et de carbone, est un matériau de base pour les antivols de vélo, facile à travailler et surtout très économique. Bien qu’il offre une certaine résistance à la coupe et à la torsion, il ne résiste pas bien longtemps aux pinces coupantes ou aux disqueuses.

    L’acier trempé, le matériau phare des antivols de vélo

    L’acier trempé est un acier qui a subi un traitement thermique spécifique, la trempe, qui augmente considérablement sa dureté et sa résistance. Il surpasse l’acier traditionnel en termes de dureté et de résistance aux chocs. Il est plus difficile à couper ou à briser, offrant ainsi une meilleure protection pour votre vélo.

    L’acier allié, la bonne combinaison

    L’acier allié combine différents métaux tels que le nickel, le cuivre et l’aluminium. Il offre une résistance et une durabilité améliorées en fonction de la proportion de chaque élément. Il est conçu pour résister à diverses tentatives de vol, offrant une protection solide et fiable.

    De nombreux fabricants comme Abus avec le Granit X-Plus 540 ou Kryptonite avec le New York Standard ont fait le choix de ce matériau avec d’excellentes critiques et certifications (Sold Secure Diamond ou Gold, 2 roues FUB…).

    L’acier cémenté, riche en carbone

    L’acier cémenté, enrichi en carbone, offre une dureté superficielle exceptionnelle. Il est particulièrement efficace contre les chocs, protégeant le vélo contre les tentatives de vol violentes. On le retrouve par exemple chez le fabricant français Auvray et son antivol avec alarme. Bien que robuste, sa manipulation et sa production nécessitent des soins particuliers, pouvant influencer son coût.

    L’acier au manganèse, force et résilience

    Le manganèse, un métal de transition, est connu pour sa résistance exceptionnelle à l’abrasion et sa capacité à durcir l’acier lorsqu’il est allié avec lui. L’acier au manganèse, c’est la rencontre de la force et de la résilience. En effet, un antivol en acier au manganèse peut résister plus longtemps aux tentatives de coupe et de perçage, offrant ainsi une protection supplémentaire à votre vélo.

    C’est le matériau préféré de la marque américaine Kryptonite qui l’utilise en particulier pour ses chaînes Keeper 785 et New York Cinch Ring Chain. Il offre une sécurité renforcée, mais comme l’acier trempé, il peut être plus lourd que d’autres alternatives.

    L’acier au graphène, l’ennemi des meuleuses

    Le graphène est une forme de carbone constituée d’une seule couche d’atomes. Il est réputé pour sa légèreté, sa conductivité exceptionnelle et sa résistance incroyable, environ 200 fois plus résistant que l’acier. Lorsqu’il est associé à l’acier, il crée un alliage ultra-résistant et léger, l’acier au graphène.

    Cet alliage combine la robustesse de l’acier avec la légèreté et la résistance du graphène, offrant une protection optimale contre le vol de vélo. L’acier au graphène résiste particulièrement bien face aux meuleuses qui y laisseront quelques disques. La marque britannique Hiplok en a fait son matériau phare et différenciateur de ses concurrents. Toutefois, la qualité a un prix : comptez plus de 250 euros pour l’Hiplok D1000 !

    Le titane, léger et très résistant

    Le titane, léger et extrêmement résistant, est un choix de luxe pour les antivols de vélo. Il offre une excellente protection sans le poids des aciers, rendant le transport de l’antivol plus aisé. Il n’y a rien qu’à voir le TiGr Mini et son poids plume de 460 grammes ! Cependant, le titane est un matériau coûteux, ce qui se reflète dans le prix des antivols en titane.

    antivol tigr mini verrouille

    Le boaflexicore, un matériau composite innovant

    Le boaflexicore est un matériau breveté et une innovation du fabricant d’antivols Litelok. Il offre une résistance à la coupe exceptionnelle tout en étant flexible et léger, offrant ainsi une sécurité et une commodité optimales. Il a surtout la capacité étonnante de s’auto-réparer. Une entaille ? Le boaflexicore se dilate pour bloquer l’outil de coupe. En complément, des câbles en acier renforcent la sécurité. Le Litelok, arborant fièrement la certification Sold Secure Gold, est un choix de prédilection pour une protection optimale et innovante de votre vélo.

    litelok silver attaché

    Les différents types d’antivols et leurs matériaux

    Les antivols en U

    L’acier trempé règne en maître. Résistant à la coupe, à la torsion, aux chocs, il offre une sécurité optimale. Les antivols en U sont majoritairement fabriqués à partir de ce matériau robuste. Mais attention, la qualité peut varier. Les meilleurs modèles résistent aux assauts les plus tenaces.

    antivol velo smartx 770a abus u

    Les antivols à chaîne

    L’acier trempé est aussi à l’honneur, parfois allié à d’autres éléments comme le manganèse chez Kryptonite. Si les chaînes en acier trempé sont moins résistantes que les antivols en U, l’association du manganèse en fait une alternative efficace grâce à sa résistance aux scies, aux coupe-boulons et aux marteaux. Choisissez en fonction de vos besoins : plus de poids pour plus de sécurité.

    Les antivols pliables

    Flexibilité et résistance caractérisent les antivols pliables. Encore une fois, l’acier trempé est le matériau de prédilection, garantissant une protection fiable. Les plaques d’acier, reliées entre elles, offrent une grande adaptabilité tout en protégeant efficacement votre vélo contre le vol.

    Les antivols à câble

    Légers et pratiques, les antivols à câble sont faits d’acier doux. Ils offrent une certaine flexibilité mais sont moins résistants face aux outils de coupe. Idéaux pour des arrêts rapides ou en complément d’un antivol plus robuste.

    Au final, quel matériau choisir pour son antivol ?

    Dans la jungle des antivols de vélo, chaque matériau raconte sa propre histoire de résistance, de poids et de technologie. De l’acier robuste mais basique au graphène futuriste, en passant par l’acier au manganèse résistant à l’abrasion, le choix est vaste et varié. Chaque option offre un équilibre unique entre sécurité, commodité et coût.

    L’acier au manganèse, avec sa résilience accrue, et l’acier au graphène, combinant légèreté et solidité, se démarquent comme des choix de pointe pour la protection de votre précieux vélo. Bien que plus coûteux, ils représentent un investissement judicieux pour une sécurité optimale.

    Mais n’oubliez pas, le meilleur antivol est celui qui répond à vos besoins spécifiques. Évaluez soigneusement vos exigences en matière de sécurité, de poids et de budget. Prenez en compte votre environnement quotidien et le niveau de risque de vol associé.

    En fin de compte, un antivol de vélo efficace est celui qui vous donne la tranquillité d’esprit lorsque vous laissez votre vélo sans surveillance. Alors, faites le bon choix 😉

    Nos lecteurs aiment aussi

    Antivol hiplok d1000 au graphène

    Les antivols pour vélo en graphène : la nouvelle révolution contre le vol

    Le nombre de vols de vélos ne cesse d’augmenter dans les grandes villes et trouver ...
    Voir plus
    antivol de velo

    Comment bien attacher son vélo pour éviter les vols ?

    Le vol de vélo est un problème récurrent dans les villes et il est essentiel ...
    Voir plus
    apple airtag 1

    Apple AirTag : la bonne idée pour protéger son vélo ?

    Vous avez investi dans un vélo, peut-être même un vélo à assistance électrique (VAE) de ...
    Voir plus
    Retour en haut